CHRONIQUE HUMOUR DE ANANI FIFA – FAURE AU CHU TOKYO SUR TAPIS PNP: LES ZA CÔTÉS

CHRONIQUE HUMOUR DE ANANI FIFA - FAURE AU CHU TOKYO SUR TAPIS PNP*: LES ZA CÔTÉS

Par Anani fifa pour togo-online.net

Le chef de l’État togolais s’était rendu hier au plus grand centre hospitalier du togo pour aller toucher du doigt et des pieds les réalités que rencontrent les togolais. Ce qui nous a plus étonné c’est qu’on lui a dressé le tapis rouge, une chose qui témoigne que malgré tout faure porte tikpi dans le coeur. Mais là où le bât blesse c’est que l’état même du tapis prouve que tout va mal à ce centre hospitalier universitaire de Lomé-tokyo. Quand vous examinez bien le chef de l’État on comprend que lui même qui a effectué ce déplacement à l’hôpital pour constater les faits à l’occasion du projet de contractualisation, souffre d’une maladie. Cette maladie est la contestalogie.

C’est une maladie rare qui n’attaque que les chefs d’états en 4 em année de dictature avec pour département l’entêtologie. Faure aurait pu être soigné lors de sa visite mais malheureusement l’entetologie ne se guérit pas. Hier avec la démarche sur tapi tipki on dirait un président attentionné aux difficultés sanitaire des togolais, il a fait le tour de l’hôpital et a passé dans presque tous les départements y compris le bloque opératoire. A peine entré dans le bloc opératoire il a fait demi-tour car la vache de kparantao subissait une opération.

Bien qu’il était venu, les scanners ont refusé toujours de fonctionner. Sa touche à un scanner a suffit que le compteur disjoncte. Il a été prié de quitter les scanners. Le chef de l’État a visité aussi le service d’urgence chirurgicale. Il s’est approché des patients pour leur dire que si ils votent pour lui en 2020 toutes leurs blessures seront disparues. Reste à savoir si tikpi atchadam et ses frères rambo vont lui accorder cette chance en 2020.

Dans sa visite de mazin mazin, le papa attentionné des togolais s’est rendu aussi au département de tromatologie. Il a vu les patients dans des états tromatologiques et leur a dit que vous n’avez pas encore rien vu. Allusion faite aux manifestants de l’opposition blessés. Quand il est arrivé à la pédiatrie les enfants ont demandé qu’ils ne reçoivent que sur rendez vous. Faure n’a pas été reçu par les enfants souffrants de différentes pathologies. Idem pour le service qui s’occupe des handicapés mentaux. Il n’a pas pu accéder à la salle parce que de loin les handicapés mentaux lui brandissaient des machettes et marteaux. Certains lui disaient qu’ils risquent de terminer son troisième mandat avec eux s’il fait encore un pas vers eux. Tchalevi simple, pris de panique s’est replié. A peine arrivé à la morgue, la porte s’ouvre elle même. Un de ses gardes du corps a immédiatement mis la main sur son pistolet. Faure gnassingbé lui a dit de se calmer et qu’il serait très déplorable de tirer sur les morts pour le protéger. Le chef de l’État togolais a discuté avec les morts à la morgue. La plupart se sont plaints des conditions dans laquelle ils sont gardés. Faure leur a promis que leur condition de vie sera améliorée par les morguiers et qu’il donnera les instructions fermées pour qu’ils soient bien traités. En partant il leur a remis une enveloppe de deux millions pour célèbrer le 27 avril prochain.

Il faut dire que la visite de faure au chu Tokyo a été boudée par les médecins grévistes. Mais comme la nature a horreur du vide les blues sont portés par des mécaniciens de d’agbanlepedo pour accueillir le chef de l’État togolais. La presse togolaise a fait massivement le déplacement. Des étudiants en année de la misère et de la mendicité étaient habillés à la dernière minute pour venir applaudir tchalevi simple.

Au delà de tout il faut comprendre que si cette visite de faible gnassingbé a fait objet de tintamarre médiatique c’est parce que faure lui même est conscient qu’il a brillé en incapacité notoire dans la gestion des problèmes sanitaires de sa nation. En principe cette visite devait passé inaperçu si notre président était un bon dirigeant. Tous les médias en parle, on dirait Lionel Messi dans un marché de vogan. Un chef d’état sérieux et soucieux de la santé de sa population n’a pas besoin de tout ces tintamarres. Ce qui s’est passé hier et qui a fait le tour des réseaux sociaux prouve à suffisance que faure veut faire opération rachat après avoir affiché sa négligence aux problèmes de santé des togolais tout au long de ses années passées à la tête du Togo. Si c’est quand on lui dit de partir à la fin de son troisième mandat qu’il trouve important la santé des togolais cela veut dire qu’il a confondu le rôle de chef d’état au rôle de plombiers dans une boulangerie. Faure gnassigbé est une véritable déception.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.