CHRONIQUE HUMOUR DE ANANI FIFA – LES GAY MANS CONFONDUS AUX MOUTONS DE TABASKI

CHRONIQUE HUMOUR DE ANANI FIFA - LES GAY MANS CONFONDUS AUX MOUTONS DE TABASKI
Jeudi dernier à kpogan (Baguida), deux jeunes hommes soupçonnés d’être des gay-mans ont été maltraités lynchés et brulés vifs par la population

Par Anani fifa pour togo-online.co.uk

Le championnat national de la lutte contre les gay mans était à sa première journée cette semaine au togo. Il faut dire que la police togolaise n’a donné aucune chance à cette formation des jeunes beninois étudiants en 4 em année de paresse légendaire avec pour département criminologie. Nos forces de désordre n’ont pas attendu les arrêts de jeu avant de mètre la main et le pied sur ces gay mans. Un bon nombre séjourne à la gendarmerie de Lomé parce que l’adversaire a été plus vigilant. La police a mené des enquêtes pour les avoir. Parmi les contingents de gay mans qui n’ont pas pu dribler la défense de l’équipe de la police togolaise figurent des filles. Tous étaient arrêtés ensemble avec les gay mans. Nul ne sait exactement si c’est des gay mans ou des gains facile women. Mais ce qui est sûr, bon nombres de gay mans sont arrêtés.

Le match entre la police et les gay mans est disputé sur le terrain réglementaire voilà pourquoi cette rencontre a été officiel. Mais là où le bât blesse, c’est que la population togolaise qui n’est que supporter de la police nationale a décidé de delocaliser cette rencontre dans la rue.
Jeudi dernier, la population a fait demontrer à la police togolaise qu’elle peut bien jouer ce match en dehors des terrains homologués. C’est ce qui justifie ces images attroces que nous voyons sur les réseaux sociaux. La guerre de la population togolaise contre les gay mans a été sans pitié ni pardon. Les gay mans vont certainement regretter de se réfugier au Togo. Tout simplement parce que quand la population met le pied et la main sur eux, elle les confond au mouton de tabaski. C’est à dire ils sont brûlés vifs. Les images sont déplorables sur le wamzamp.

Le phénomène du lynchage des gay mans prend déjà une allure catastrophique dans notre pays. Il ne revient pas à la population de décider du sort des gay mans même si l’ambition des gay mans est vivement condamnable. Les autorités togolaises sont déjà engagées à lutter contre cette pratique des jeunes paresseux venus de l’Est. Laissons nos forces de désordre s’occuper de ce boulot. Ne livrez pas les gay mans à la vindicte populaire. Il peut y avoir confusion. La population peut aussi se tromper un jour en s’adonner à cette solution déplorable . Si retrouver des fétiches dans le sac de quelqu’un suffit de le brûler vous risquez de faire fuire les supporters d’un club de football de première division au togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.