Communiqué de l’UFC relatif à une certaine évacuation sanitaire de Gilchrist OLYMPIO

Communiqué de l’UFC relatif à une certaine évacuation sanitaire de Gilchrist OLYMPIO

Depuis quelques jours de fausses, grotesques, fallacieuses et sadiques informations tendant à faire croire entre autres une certaine évacuation du Président National de l’UFC Dr Gilchrist Sylvanus OLYMPIO sont distillées dans l’opinion et relayées par les réseaux sociaux. Certaines presses diffusent ou mieux font la propagande de cette fausse information. C’est le cas par exemple du journal l’Alternative qui est allé loin en écrivant un article intitulé : ‘’Evacuation sanitaire de Gilchrist OLYMPIO Les dessous…’’ dans sa parution N 744 du 16 octobre 2018.

L’Union des Forces de Changement (UFC) tient à faire un démenti formel de cette information dont les auteurs connaissent les objectifs malsains.
Le Président National de l’UFC Dr Gilchrist Sylvanus OLYMPIO qui se porte bien, Dieu merci, n’a jamais été évacué d’urgence comme certains tentent de le faire croire.
M. OLYMPIO est donc en bonne santé et se trouve en famille dans sa résidence privée de Paris en France depuis trois semaines, il reviendra d’ailleurs d’ici peu à Lomé.

Pour les esprits malins qui parlent d’une certaine crise suite à des supposées discussions avec des responsables du parti au pouvoir en l’occurrence le Président de la République, l’UFC rappelle juste que son Président National Dr Gilchrist Sylvanus OLYMPIO qui n’est pas un politicien né de la dernière pluie est et reste un homme d’Etat reconnu comme tel qui ne se laisse ébranler par quoi que ce soit.

Du reste, il faut noter, comme l’avait déclaré le Chef de l’Etat Togolais à Accra au Ghana que depuis la signature de l’Accord de Gouvernement en mai 2010 entre l’UFC et le RPT devenu UNIR, les deux hommes (M. OLYMPIO et le Président de la République) se rencontrent et se parlent souvent même s’ils ne sont pas obligés de s’entendre sur tous les sujets.

L’Union des Forces de Changement (UFC) qui est un parti d’opposition parlementaire va continuer d’œuvrer pour une alternance pacifique dans notre cher pays, le Togo, l’or de l’humanité.

L’Union des Forces de Changement (UFC ) enverra un droit de réponse au journal l’Alternative, conformément au code de la Presse et de la communication de la République Togolaise et suivant le chapitre VI des rectifications et droit de réponse en l’occurrence les articles 46 et 47 qui disposent :

Article 46 : Toute personne physique ou morale ayant fait l’objet d’une information contenant des faits erronés, des assertions ou déclarations malveillantes de nature à causer un préjudice moral ou matériel, dispose d’un droit de réponse.

Article 47 : La réponse doit être publiée dans un délai de deux jours après sa réception pour un quotidien et dans le numéro suivant pour les autres périodiques de la presse.

Fait à Lomé, le 16 octobre 2018

La Cellule de Communication de l’UFC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.