La Canadienne Michaëlle Jean à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)

Michaëlle JeanLes pays membres de la Francophonie ont désigné par consensus ce dimanche 30 novembre à Dakar, pour quatre ans, la Canadienne d’origine haïtienne, Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Ancienne gouverneure générale du Canada, elle occupera son poste de manière effective au 1er janvier 2015. Elle succède à Abdou Diouf, aux commandes de l’institution depuis 12 ans.

À 57 ans, Michaëlle Jean devient la première femme à être élue à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie, un poste habituellement réservé à un diplomate africain.

Parmi les autres candidats figuraient notamment l’ancien président burundais Pierre Buyoya (65 ans), Henri Lopès (77 ans), ancien Premier ministre de la République du Congo, l’ancien ministre mauricien Jean-Claude de l’Estrac (66 ans) et l’ancien ministre équato-guinéen Agustin Nze Nfumu (65 ans).

Née en Haïti, Michaëlle Jean fuit le pays à 11 ans avec ses parents pour échapper au régime dictatorial de François Duvalier.

Sa terre d’accueil ? Le Canada, plus précisément le Québec où elle entrera à l’Université de Montréal où elle poursuit des études de Littérature. Polyglotte, elle parle le français, l’anglais, l’italien, l’espagnol et le créole.

En 1987, elle embrasse la carrière de journaliste à la télévision publique Radio Canada. Métier qu’elle exerce pendant 17 ans et qui lui vaudra de nombreuses distinctions.

En 2005, elle devient Gouverneure générale du Canada jusqu’en 2010.

Michaëlle JEAN : “Je suis candidate pour diriger la Francophonie”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.