Au sujet du Cinquante-troisième session ordinaire de la CEDEAO sur le TOGO

Au sujet du Cinquante-troisième session ordinaire de la CEDEAO sur le TOGO

Par Joseph APEDO, Philosophe & Politologue, Genève, 4 août 2018 | togo-online.co.uk

I.- Voici mes lectures des Recommandations de la CEDEAO

1.- La Communauté Internationale vient d’inaugurer la Modernité politique au Togo par la limitation à deux du Mandat Présidentiel (cf. § 38, a-b-c-d).

3.- Ce faisant le problème constitutionnel est désormais réglé.

4.- En conséquence RPT-UNIR ne peut plus dominer sans fin le Togo. Le rêve de gouverner à vie a fané.

5.- Le Peuple Togolais a donc vaincu son oppresseur sur son propre terrain.

6.- La création d’un Comité de suivi des Réformes oblige l’Etat togolais à se mettre en règle avec le Droit communautaire International de la CEDEAO.

7.- Le règne monolithique d’un Parti, d’un homme et d’un clan est désormais révolu.

Je suis entièrement satisfait de la CEDEAO qui vient ainsi de mettre le Togo en règle avec le Droit international.

II.- Communiqué final du 53è Sommet de la CEDEAO à Lomé en date du 31 juillet 2018.

1 http://www.ecowas.int/wp-content/uploads/2018/08/Communiqué-Final-Sommet-CEDEAO-Lomé-2018.pdf
2 http://www.ecowas.int/wp-content/uploads/2018/08/Final-Communiqué-ECOWAS-Summit-Lome-2018.pdf

A.- Les Recommandations de la CEDEAO sont exécutoires.

B.- Plusieurs intervenants (CSOs, Partis, Individus) n’ont pas lu le document officiel portant Feuille de Route. Ils doivent consulter le document qui fait foi et qui se trouve sur le site de la CEDEAO en deux versions : l’une en français1 et l’autre version en anglais2.

Concernant les personnes détenues : C’est le point 37 en son alinéa [a].

Le Comité de suivi est composé de 5 membres : Représentants des Facilitateurs, de la C14, du Gouvernement, et de la Commission de la CEDEAO (Cf. § 46 du Communiqué Final).

Le verdict des élections.

Pour gagner une élection, il faut avoir une bonne stratégie. Auparavant, il faut savoir qu’avec la nouvelle donne l’opposition du C14 ne peut gagner que dans la perspective d’une majorité plurielle.

Pour y parvenir, la C14 doit devenir intelligente. Choisir les députés dans les fiefs où la C14 est bien implanté.

Si la C14 va en rang dispersé (en rivalités partisanes) elle perdra et deviendra la plus bête d’Afrique.

Pour cela il faut écouter Tikpi Atchadam : le leader du PNP a organisé les manifestations du 19 août 2017, là où, il se sentait bien implanté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.