CHRONIQUE HUMOUR DE ANANI FIFA – VICTOIRE D’UN MARABOUT SUR UN AUTRE MARABOUT

CHRONIQUE HUMOUR DE ANANI FIFA - VICTOIRE D'UN MARABOUT SUR UN AUTRE MARABOUT

Par Anani fifa pour togo-online.co.uk

La finale de la ligue européenne des champions que nous tous avions suivi hier soir a été une finale très spectaculaire. Pas en termes d’un beau football mais en termes de gris gris ou de spiritualité. Le réal Madrid, insatiable n’était pas venue en victime expiatoire. La maison blanche a mis ce moyen extra sportif pour venir à bout de l’équipe de Liverpool.

Hier nous tous qui étions devant nos écrans avions compris que le match se jouait plus en dehors de la pelouse que sur la pelouse. La première mi-temps en est une illustration parfaite avec la sortie de Mohamed tikpi. Il était toujours contre une finale référendaire et a toujours prôné le boycott. Hier mal lui en a pris. Mohamed tikpi s’est blessé miraculeusement à l’épaule et est donc forfait pour le mondial. Une déplorable nouvelle qui a mis toute l’Égypte dans une tristesse nationale. Ces genres de blessures lors des finales sont toujours fréquentes quand il s’agit de gagner une équipe dont Zinedine Zidane est joueur ou entraîneur.

Tous ceux qui avaient la mémoire d’éléphant se sont immédiatement souvenu après la sortie de salah du sort réservé au grand Ronaldo el phénomèno. C’était lors de la finale du mondial 98 où le redoutable attaquant brésilien a fait une crise d’épilepsie à quelques minutes de la rencontre. Il était méconnaissable et agissait comme les fétiches des gays mans. Il ne connaissait même pas son dossard. Malgré les petites remèdes d’urgence ronaldo n’avait pas tenu après un choc contre Fabien bartez. Tout a été mis en place pour que le brésilien soit forfait. Et juste après sa sortie le boulevard pour arriver à un score de panier était tracé aux joueurs français. Le score à la fin de cette rencontre était 3 buts à 0. Zidane qui était joueur méconnaissable avant cette finale avait profité pour faire un doublé de tête rasée. La surface de réparation des brésiliens était transformée en surface de récréation. Le portier brésilien tafarel se croyait à un piknik et ne comprenait rien. C’est le même scénario qui s’est produit hier avec le portier de Liverpool. Il a fait la cible du marabout du réal. C’est ce qui a justifié ces bourdes incroyables. Ces grosses erreurs dans une grande finale comme celle de la ligue européenne des champions temoignent vraiment que le match se joue ailleurs entre deux marabouts.

Cette saison le parcours du réal Madrid a été très miraculeux. C’était prévu qu’il gagnera la coupe voilà pourquoi toutes ses étapes jusqu’en finale sont émaillées des erreurs d’arbitrage. La spiritualité est passée par là. Nous avons assisté hier à une finale à l’image de celle remportée il y a deux semaines par une équipe appelée les 11 flèches empoisonnées de zongo. Quand le gris gris prend le dessus sur le football chatoyant les observateurs avisés reviennent toujours déçus. Pour cetre grande finale on aimerait voir Mohamed tikpi jouer jusqu’à la fin mais le marabout du réal avait fait UNIR tous les moyens frauduleux pour écarter Mohamed tikpi de cette finale référendaire. Comme quoi à vaincre sans salah on triomphe sans gloire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.