« NUBUEKE » réclame ses membres arbitrairement détenus!

« NUBUEKE » réclame ses membres arbitrairement détenus!

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Être un membre du mouvement citoyen « NUBUEKE » n’est pas chose facile au Togo. Alors que le mouvement fait des pieds et des mains pour la libération de son vice-président et d’un membre actif, son Coordinateur à Kpalimé, Bob Atikpo a été interpellé dans la journée du mardi par les forces de l’ordre. Dans un communiqué dont nous avons copie, le mouvement s’indigne et exige leur libération immédiate et sans condition. Lecture !

Communiqué de presse N°4

Le Bureau Exécutif du Mouvement NUBUEKE informe l’opinion nationale et internationale sur le kidnapping à nouveau, de l’un de ses membres par les agents du Service de Renseignement Intérieur ce 23 janvier 2018 dans la matinée.
Il s’agit de:

⁃ M. ATIKPO BOB à Kpalimé.
Cet énième enlèvement qui vient agrémenter le tableau des intimidations dont est l’objet notre association est totalement contraire aux droits et libertés fondamentaux.

Nous rappelons au gouvernement togolais la nécessité de contribuer à l’érection d’un climat apaisé dans notre Pays.

Or, cette entreprise de décapitation des organisations de la société civile en l’occurrence du Mouvement Nubueke, ne peut être de nature à faire présumer la bonne foi du pouvoir togolais à présider à l’heureux aboutissement d’un dialogue franc et sincère appelé de nos vœux.

Face à ce qu’il convient d’appeler une prise en otage et qui s’apparente à un terrorisme d’Etat, nous réitérons notre appel à :

⁃ la libération de tous nos membres y compris celui susvisé ainsi que Joseph EZA et Messenth Kokodoko, détenus depuis près de 90 jours dans des conditions déplorables;

⁃ la cessation des violations systématiques des droits de l’homme;

⁃ l’intensification des activités des organisations de droits de l’homme pour le respect de la vie humaine au Togo.

Comptant par ailleurs, sur la diligence des organisations communautaires et internationales accréditées au Togo, nous savons pouvoir compter sur la prise en compte avec acuité par chacun, de l’intérêt général pour l’instauration au Togo d’un État de droit.

Fait à Lomé le 23 janvier 2018

Pour le Bureau Exécutif du Mouvement NUBUEKE,
Enos TCHALLA Président

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.