Togo : La peur, un fléau qui fait durer la crise

Togo : La peur, un fléau qui fait durer la crise
Les Manifestants dans les rues de Lomé

Par K. Monzonla, togo-online.co.uk

Le peuple Togolais est-il vraiment debout? C’est la grande question qu’une vieille dame qui participe pour la première fois aux manifestations de la coalition s’est posée, regard tourné vers le ciel, les mains à la hanche.

Une sorte de frissons a secoué mon corps. “Qu’est-ce qui amène la vieille à se poser cette question?”, je m’interroge. D’où le devoir de provoquer une discussion avec mon interlocutrice.
Un grand soupire et puis elle déballe tout.

….Comment quelqu’un a qui le diable a pris son enfant puisse manifester sa colère en chantant et dansant au grand sourire ?,
… Comment quelqu’un qui a faim parce qu’il y a un glouton qui lui a tout pris puisse marcher tranquillement regardant son voleur digérer allègrement le plat volé?….
…Comment, comment, comment?…

Loin d’aller dans les détails de ces échanges qui suscitent des réflexions profondes quand au caractère pacifique de cette lutte qu’on dit pacifique et qui suscite les félicitations de l’oppresseur.

Nombreux sont ceux qui expriment le même sentiment face à cette moquerie où l’oppresseur décide de l’itinéraire que doit suivre l’opprimé pour réclamer son droit, manifester son mécontentement.

Face à la position clairement exprimée par Faure Gnassingbé dans son interview et son discours annuel, il convient au peuple Togolais de rendre décisive les prochaines manifestations pour sonner la fin de la récréation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.