De nouvelles manifestations pour dire « non » à la dictature Gnassingbé

De nouvelles manifestations pour dire « non » à la dictature Gnassingbé
Image illustrative

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Sur appel de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, le peuple togolais va encore descendre dans la rue la semaine prochaine pour dire « non » à la dictature Gnassingbé.

Ces nouvelles manifestations sont prévues pour les 16, 17 et 18 novembre prochains sur toute l’étendue du territoire national. Les revendications restent inchangées, entre autres le retour à la Constitution de 1992, la libération des détenus politiques, la révision du cadre électoral, le vote de la diaspora.

Ces manifestations, faut-il le rappeler, sont toujours interdites à Sokodé et Bafilo.

« En effet, les ministres de l’administration territoriale et de la sécurité se sont opposés à toute manifestation à Mango, Bafilo et Sokodé. Nous avons donc choisi de reporter notre déplacement dans ces villes », a confié Eric Dupuy, chargé de communication de l’ANC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.