Le Front Citoyen Togo Debout exige la libération de ses membres détenus

Le Front Citoyen Togo Debout exige la libération de ses membres détenus
Front Citoyen Togo Debout (FCTD). Lomé, 11 Mars 2018

Par Marcelle Apévi, togo-online.co.uk

Depuis quelques jours, la cabale judiciaire que mène le pouvoir de Lomé contre la société civile Togolais connait un regain de tension. Après les membres du Mouvement NUBUEKE, les autorités Togolaises sont en train de s’en prendre aux premiers responsables du Front Citoyen Togo Debout (FCTD).

A travers une affaire purement académique qui aurait déjà, selon nos recoupements, été tranché depuis des mois, conformément aux règles en vigueur à l’Université de Lomé, les Professeurs Ihou Watéba et David Ekue Dosseh font l’objet d’une procédure d’investigation et de renseignement, en violation totale et flagrante des règles qui régissent le fonctionnement de l’Université de Lomé.

Face à cet acharnement et harcèlement de ses membres, le Front Citoyen Togo Debout condamne ces comportements d’une autre époque qui n’a autre objectif de la mise en œuvre d’un plan de décapitation des mouvements, associations et forces de contestation du pouvoir RPT/UNIR.

Loin de s’avouer vaincu, le FCTD réaffirme son engagement de poursuivre la lutte qu’il mène aux côtés de peuple Togolais, pour l’amener à obtenir satisfaction quant à ses aspirations profondes à savoir le retour à la constitution de 1992, le vote de la diaspora, le déverrouillage des institutions de la République entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.